Comment faire de l’auto-hypnose ?

Qu’est-ce que l’auto-hypnose ?

L’auto-hypnose, c’est tout simplement le fait de se mettre soi-même en état d’hypnose et d’utiliser cet état pour réaliser des changements dans ses émotions, dans son comportement et dans sa manière d’aborder la vie afin d’être plus épanoui. Il se peut que vous fassiez déjà de l’auto-hypnose sans même vous en rendre compte. Par exemple la rêverie est une forme d’état d’hypnose mais ce qui en fait véritablement de l’auto-hypnose, c’est le fait de diriger ses pensées et d’utiliser cette rêverie dans un objectif particulier. L’état d’hypnose en lui-même ne vous sert pas à grand chose. Ce qui va vous permettre de réaliser les changements qui sont importants pour vous, c’est l’état d’hypnose associé à des suggestions, en l’occurrence des auto-suggestions puisque vous vous les faites à vous-même. Des auto-suggestions, tout le monde s’en fait, malheureusement très souvent de manière négative. Une auto-suggestion est une chose qu’on se dit à soi-même, qu’on se suggère à soi-même. Par exemple, quand face à une difficulté, on se dit « je ne vais pas y arriver », c’est un peu comme si on se donnait l’ordre d’échouer. De la même manière quand on prend sa voiture pour aller dans un endroit qu’on ne connaît pas et qu’on se dit « je vais me perdre, c’est sûr », il y a plus de risques de se perdre et d’être énervé en arrivant que si on se dit « quoi qu’il arrive, je vais m’en sortir ! »

Pour faire de l’auto-hypnose, vous allez donc entrer dans un état qui est proche de la rêverie ou encore de la méditation. Il s’agit d’un état dans lequel vous allez être centré sur vous-même, à l’écoute des pensées (mots, images…) et réactions (mouvements, sensations…) qui viennent spontanément de l’inconscient. C’est un état dans lequel vous êtes conscient. Bien que le mot hypnose vienne du nom du dieu grec du sommeil, l’état d’hypnose est différent du sommeil et une des différences est le fait d’être conscient. Cela est important à comprendre car certaines personnes pensent ne pas être en état d’hypnose parce qu’elles sont conscientes alors que pour permettre le dialogue entre le conscient et l’inconscient, il est justement important que le conscient reste présent.

Comment entrer en état d’hypnose ?

On appelle « induction » le processus qui permet d’entrer en état d’hypnose. Il y a plusieurs formes d’inductions qui ont chacune leurs avantages en fonction de l’objectif de la séance d’hypnose et de la personne qui reçoit l’induction (vous-même dans le cas d’une auto-hypnose). Mon induction préférée consiste tout simplement à se centrer sur sa respiration, sur les mouvements du corps, de la poitrine et du ventre, liés à la respiration et peu à peu de laisser le corps se relâcher. Puis se centrer encore un peu plus sur soi-même et simplement se laisser aller.

Je vais tout de même vous en présenter une un peu plus élaborée qui peut mieux convenir à des personnes qui débutent et qui s’appelle la spirale sensorielle. Vous allez tout d’abord vous assoir bien confortablement (j’ai bien écris vous assoir et non pas vous allonger car alors vous risqueriez de vous endormir et vous ne pourrez plus faire d’auto-hypnose !). Puis vous allez prêter attention à 3 choses que vous voyez. Par exemple un meuble en face de vous, un tableau sur le mur, la couleur de la moquette. Ensuite, vous pouvez prêter attention à 3 choses que vous entendez : les bruits dehors au loin, les bruits dans la maison, les bruits dans la pièce où vous êtes. Puis 3 choses que vous sentez : la température de l’air sur votre visage, la sensation du corps sur la chaise, le contact des pieds avec le sol. A ce moment là, vous aurez peut-être envie de fermer les yeux et vous pouvez le faire si ce n’est pas déjà fait. Et vous allez vous suggérer de vous relâcher et de vous laisser aller. Vous recommencer alors avec 2 choses que vous voyez (si vous avez les yeux fermés, cela peut être des images mentales, ou le souvenir de la pièce dans laquelle vous êtes), 2 choses que vous entendez (cela peut aussi être les pensées, le bruit de la respiration) et 2 choses que vous sentez (par exemple les mouvements du corps liés à la respiration). Et à nouveau vous pouvez vous suggérer de vous relâcher, de laisser l’état s’approfondir. Vous recommencez ensuite avec une chose de chaque sens (vue, ouïe, toucher). Vous pouvez dérouler les différents sens dans l’ordre que vous préférez. Et si vous n’êtes pas en état d’hypnose au bout de ce processus, continuez simplement à vous centrer sur votre respiration et la prochaine fois commencez à 5 au lieu de 3.

Que faire dans l’état d’hypnose ?

Ce que vous allez faire une fois que vous êtes dans l’état d’hypnose dépend de votre objectif. Nous détaillerons cela dans un prochain billet. Pour l’instant, je vous suggère simplement de vous remémorer un lieu agréable, un lieu où vous vous sentez bien. Cela peut-être à la mer, à la montagne, à la campagne. Cela peut-être aussi un pays lointain que vous avez visité récemment et que vous avez particulièrement apprécié. Vous pouvez aussi choisir la maison de vos grands-parents ou tout simplement votre jardin quand il fait beau. Pour rendre cette évocation particulièrement puissante, vous allez vous attacher à en faire revenir le maximum de détails, en utilisant le plus grand nombre de vos sens possibles. Vous allez ainsi faire revenir des images, en vous attardant sur la luminosité, sur les couleurs, sur certains détails typiques de cet endroit. Vous pouvez aussi vous remémorer les sons : peut-être des voix, des bruits d’animaux, des portes qui grincent ou le bruit de pas, le bruit du vent dans les feuillages ou celui de la mer. Laissez revenir les odeurs, surtout celles qui sont typiques de cet endroit : l’odeur des épices, celle des algues ou encore celle de l’herbe fraichement coupée. S’il y a des goûts associés à ce souvenir, laissez les revenir aussi. Par exemple le goût d’un fruit qu’on vient juste de cueillir. Et enfin retrouvez toutes les sensations liées au toucher : la température de l’air sur le visage ou le corps, la sensation de la marche dans le sable, la douceur d’un tissu. Tout cela va vous amener à ressentir dans votre corps toutes les sensations liées à cet endroit, toutes les sensations de bien-être liées à ce lieu. Prenez le temps de bien profiter de ce moment pour vous ressourcer.

Plaisir d'explorer le fond du jardin

Et ensuite ?

Ensuite, vous allez progressivement revenir à un état plus ordinaire. Pour cela vous allez focaliser votre attention sur votre corps ici et maintenant: prêter attention à la sensation du corps sur la chaise, vous souvenir du lieu dans lequel vous êtes, puis être attentif aux sons venant de l’extérieur, prendre une bonne respiration, bouger un peu les mains, les bras, les jambes, le visage, vous étirer et enfin ouvrir les yeux.

Voilà, vous avez fait votre première expérience d’auto-hypnose. Je vous retrouve la semaine prochaine pour un autre protocole. D’ici là, vous pouvez laisser vos impressions dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *