Les étapes d’une séance d’auto-hypnose

Lorsque vous commencez vos séances d’auto-hypnose, vous n’allez évidemment pas les faire au hasard. D’une part vous allez respecter un certain nombre d’étapes, et d’autre part, vous allez devoir vous définir des objectifs. Voyons tout cela plus en détail.

escaliers dans la nature

La définition de l’objectif

En fait, il n’y a pas un mais deux objectifs à définir : votre objectif final et votre objectif de séance. Prenons un exemple : vous souhaitez avoir plus confiance en vous (objectif final) et ce manque de confiance se manifeste actuellement dans plusieurs domaines. Votre priorité pour aujourd’hui (objectif de séance) est d’arriver à prendre la parole en réunion. Il se peut que vous ayez besoin de travailler plusieurs fois sur cet objectif de séance avant de passer à un autre objectif ayant trait à la confiance en soi comme par exemple la capacité à dire non.

Votre objectif doit être précis

C’est à dire que vous devez être capable de le décrire précisément, en mettant en jeu le maximum de vos sens (vision, audition, toucher, odorat, goût). La précision de votre objectif, c’est ce qui va vous guider, c’est ce qui va vous permettre de déterminer les actions à réaliser, cela va aussi vous aider à juger si une action va ou non dans le bon sens.

Par exemple « avoir confiance en soi » est un objectif trop vague qui ne cache pas les mêmes besoins selon les personnes. Cet objectif peut-être utilisé comme objectif global mais il doit impérativement être décliné en sous-objectifs qui pourront être abordés de manière précise dans chaque séance. « Prendre la parole en réunion » est déjà plus précis, mais cela peut s’affiner encore : s’agit-il de réussir à vous faire remarquer pour qu’on vous laisse la parole ?  Ou bien d’oser dire ce que vous pensez ? Avez-vous besoin d’être à l’aise au moment de vous exprimer ? Ou encore de vous exprimer clairement ?

Savoir ce que vous voulez va vous aider à savoir ce que vous devez travailler et à réaliser les protocoles les plus adaptés dans votre séance d’auto-hypnose.

Votre objectif doit être motivant

Cela peut paraître évident, mais vous atteindrez plus facilement votre objectif s’il vous motive vraiment. Il s’agit ici de vous demander si votre objectif vous intéresse vraiment, si c’est bien votre objectif à vous et pas celui de quelqu’un d’autre comme votre conjoint, vos parents ou tout simplement la norme sociale. Par exemple, on peut arrêter de fumer si on le souhaite réellement (indépendamment de la volonté) parce qu’on y trouve des avantages (davantage de souffle, une meilleure santé, plus d’argent, plus de liberté…). Mais si la seule motivation est que l’entourage cesse de nous ennuyer avec cela, ce sera beaucoup plus difficile. Il se peut que l’idée vienne au départ des autres mais ce qui fait que vous allez réussir, c’est le fait de vous approprier cette idée et d’être motivé pour y arriver.

Votre objectif sera d’autant plus motivant qu’il est relié à vos valeurs, à ce qui est important pour vous. Si par exemple réussir votre examen de droit est relié pour vous au fait de participer à la justice dans le monde, c’est beaucoup plus fort que de le faire uniquement pour le plaisir de réussir son année.

Votre objectif doit être réaliste, dépendant de vous et défini dans le temps

Dans votre séance d’auto-hypnose, vous agissez sur vous-même. Inutile de faire une séance d’hypnose pour que votre chef remarque enfin l’excellent travail que vous faites, cela ne fonctionnera pas. Par contre, vous pouvez faire une séance d’hypnose pour que vous-même osiez lui demander ce qu’il pense de votre travail (peut-être qu’il le trouve excellent mais qu’il n’est pas dans sa nature de le dire…).

Votre objectif doit aussi être réaliste, sachant que cette caractéristique dépend aussi du temps : si vous souhaitez perdre 10kg d’ici demain, cela a peu de chance de se réaliser. Par contre perdre 10kg d’ici quelques mois est plus réaliste. Il est aussi illusoire de penser que vous perdrez ce poids sans rien changer à vos habitudes, même avec l’hypnose…

Être réaliste, c’est aussi bien comprendre que l’auto-hypnose va vous aider sur la gestion de vos émotions, sur  votre état d’esprit, sur le dépassement de vos blocages intérieurs, mais que cela ne vous dispense absolument pas d’agir ! Vous pouvez vous visualiser champion à Roland Garros autant de fois que vous le voulez, si vous n’allez jamais à l’entraînement, cela ne fonctionnera pas! Par contre, cela vous aide dans votre motivation (par exemple quand il s’agit de s’entraîner quand il fait froid ou de faire un jogging quand il pleut) et visualiser les bons gestes les imprime dans votre cerveau et rend leur exécution plus facile.

Mettre un délai (réaliste lui aussi, et avec une légère dose de défi) à son objectif aide à œuvrer chaque jour pour y parvenir. Si ce délai est trop lointain (par exemple dans 2 ans), vous pouvez choisir des objectifs intermédiaires qui vous aideront à constater que vous êtes sur la bonne voie et qui seront des récompenses et des éléments de motivation quand vous les atteindrez.

Les fusibles

Une fois votre objectif défini, vous allez vous faire quelques suggestions qui vont permettre que la séance se passe bien. On appelle ces suggestions des fusibles car, comme les fusibles de votre installation électrique, elles sont une protection.

Voici les principaux fusibles et vous pourrez en ajouter d’autres :

  • si cela est important pour vous, donnez-vous une limite de temps. Par exemple cette séance va durer 15 min. Si vous avez beaucoup de temps devant vous, vous pouvez vous passer de cela.
  • vous allez rester centré sur l’objectif
  • votre séance va être bénéfique
  • en cas d’urgence, vous pouvez sortir de l’état d’hypnose immédiatement

L’induction

L’induction, c’est le processus par lequel vous entrez en état d’hypnose. Il en existe plusieurs. J’ai décrit la technique de la spirale sensorielle dans un article précédent.

Protocole

Le protocole est ce que vous réalisez une fois dans l’état d’hypnose. Il en existe aussi plusieurs. Vous trouverez dans  l’article intitulé « comment faire de l’auto-hypnose » le protocole du lieu ressource, et dans un prochain article, je vous présentera un exercice sur la futurisation.

Retour à l’état habituel

Une fois votre protocole réalisé, vous allez pouvoir sortir de l’état d’hypnose. Soit cela se fait de manière spontanée parce que vous avez atteint le délai que vous vous étiez fixé ou parce que vous avez terminé votre exercice, soit vous allez vous donner pour instruction de sortir de l’état d’hypnose. Pour cela vous pouvez simplement vous centrer sur ce qui se passe autour de vous (contrairement à l’induction où vous vous êtes plutôt centré sur vous), reprendre conscience de l’endroit où vous êtes, vous le remémorer (un peu comme en voyage il faut parfois un peu de temps le matin pour se souvenir de l’endroit où on est), commencer à bouger, prendre une bonne respiration et puis ouvrir les yeux en prenant votre temps. Rassurez-vous, on sort toujours de l’état d’hypnose.

Vous pouvez noter dans un cahier ce qui s’est passé dans votre séance, cela vous aidera à suivre votre travail et à constater vos progrès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *