Le lieu ressource et le lieu sûr

Le lieu ressource est une technique importante dans l’hypnothérapie, et en particulier dans toute intervention qui fait intervenir une émotion. C’est aussi une technique utilisée pour la gestion de la douleur par l’hypnose. Je l’ai rapidement évoquée dans l’article intitulé « comment faire de l’auto-hypnose ». Nous allons maintenant approfondir ce sujet.

Lieu ressource

Lieu ressource ou lieu sûr ?

Les termes de lieu ressource et de lieu sûr sont fréquemment utilisés, souvent comme des synonymes. Je vous propose toutefois d’y introduire une nuance qui rendra votre pratique plus riche.

Le lieu sûr

Le lieu sûr est un lieu dans lequel vous vous sentez bien et en confiance. C’est un lieu dans lequel vous allez pouvoir vous réfugier en cas d’émotion intense. Vous allez alors vous y détendre et apaiser vos émotions. Ce qui caractérise ce lieu, c’est le bien-être.

Ce lieu peut être utilisé en thérapie, avant un travail risquant de provoquer des émotions intenses. Dans ce cas, le thérapeute vous interroge sur un endroit dans lequel vous vous sentez bien. Il induit ensuite un état d’hypnose et vous guide vers ce lieu où vous êtes bien. Pour vous aider à retrouver plus facilement cet état de bien-être, le thérapeute réalise un ancrage. Une fois ce lieu installé et ancré, il vous est facile d’y retourner en cas d’émotion trop forte. Cela permet de vous rassurer et de calmer vos émotions.

Le lieu sûr peut-être utilisé dans tous les cas où vous avez besoin de vous sentir en sécurité. Par exemple quand vous êtes angoissé. Ce lieu sert aussi dans les techniques d’anesthésie sous hypnose.

Le lieu ressource (ou les lieux ressources)

Les ressources sont les moyens, les possibilités d’action dont dispose une personne ou un groupe de personnes. Elles peuvent être financières, intellectuelles, matérielles. Compte tenu de cette définition, il serait dommage de se limiter au bien-être et à la sécurité pour définir un lieu ressource.

Suivant vos projets, vous pouvez avoir besoin de créativité, d’énergie, de courage etc… Alors pourquoi ne pas vous définir autant de lieux qui vous apportent ces ressources. Pour la créativité, on peut penser au palais de la découverte, au musée de l’air et d’espace ou au musée Picasso. Une promenade, réelle ou imaginaire dans la nature permet aussi de s’imprégner de son inventivité. Il est également possible de créer un endroit imaginaire qui regrouperait tous ces lieux en un seul. En plus de la détente et de la créativité, la nature est aussi un bon lieu ressource pour l’énergie ou le courage : en haut d’une montagne ou face à la mer. Mais pour l’énergie, peut-être préférez-vous une salle de concert avec une musique dynamique et entraînante.

Pour vos lieux ressources, vous pouvez choisir ceux qui sont le plus parlants pour vous, en fonction de votre expérience. Il s’agit là de quelque chose de personnel qui peut même évoluer avec le temps. L’important est que ces lieux et l’ambiance qui s’y trouve doivent être suffisamment puissants pour faire effet sur vous.

Aller dans le lieu ressource

Ce lieu ressource est donc un lieu qui va vous permettre de retrouver facilement un état souhaité. Cela peut-être un lieu de vacances, un lieu d’enfance ou même un lieu imaginaire. Vous devez être seul dans ce lieu, pour ne pas que les personnes qui s’y trouvent soient sources d’autres émotions. L’important est que l’évocation de ce lieu amène chez vous l’état souhaité. Les détails  qui caractérisent votre lieu vous aideront à le rendre plus présent. Il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de détails mais plus ceux-ci sont précis, plus ils ont de pouvoir évocateur.

Pour aller dans votre lieu ressource, vous allez donc :

  • Entrer en état d’hypnose

    • Vous installer confortablement
    • Décroiser les jambes et les bras
    • Relâcher les épaules
    • Fermer les yeux et prêter attention à votre respiration
    • Vous centrer sur cette respiration et entrer comme dans une bulle intérieure
    • Vous laisser aller, de plus en plus
    • Laisser le corps se relâcher, continuer à prêter attention à la respiration et aller plus encore dans cet état intérieur
  • Évoquer ce lieu ressource

    • Vous pouvez y aller directement ou en faisant le trajet en imaginant parcourir un chemin, traverser un tunnel ou utiliser un vaisseau spatial…. C’est à votre choix et votre imagination est la seule limite.
    • Évoquer ce lieu ressource avec le plus de détails possible. Cette évocation doit faire intervenir tous vos sens.
    • Demandez-vous ce que vous entendez : peut-être des chants d’oiseaux, le bruit du vent dans les arbres, le bruit de la mer, le crissement des pas sur le sol, une porte qui grince…
    • Demandez-vous aussi ce que vous voyez. Quels sont les détails caractéristiques de cet endroit. Quelles sont les couleurs ? Quelle est la luminosité ? Y a-t-il un détail ou un objet qui a plus d’importance ?
    • Puis passez en revue les sensations. Fait-il froid ou chaud ? Que ressentez-vous dans le corps ? Prêtez attention au contact de vos pieds avec le sol…
    • Rappelez-vous les odeurs. Y a-t-il une odeur spécifique à ce lieu ? Celle de la mer ? Ou celle des vieilles maisons ? L’odeur de l’humus ? Ou encore celle de l’herbe fraichement coupée…
    • Y a-t-il un goût associé à ce lieu ? Celui d’un fruit frais ? Celui, inimitable, de la citronnade préparée par votre grand-mère ? Le goût salé que les embruns laissent sur vos lèvres ?

Ancrer le lieu ressource

L’ancrage est une technique qui consiste à associer deux choses qui initialement n’ont aucun lien. L’ancrage peut se produire naturellement ou bien être créé intentionnellement. Par exemple une musique qui, systématiquement, vous rappelle un épisode particulier de votre vie est un ancrage. Un objet qui vous rappelle une personne est aussi un ancrage. Ces exemples sont des cas d’encrages spontanés. Mais il est possible de choisir de créer des ancrages. Par exemple, si à chaque fois que vous réussissez quelque chose, vous faites un geste particulier, par la suite, ce geste sera associé à la réussite. De cette manière vous pourrez choisir de faire ce geste quand vous aurez besoin d’avoir confiance en vous.

Ici, il s’agit d’ancrer le lieu ressource, c’est à dire de l’associer à un geste ou à un mot qui permettra d’y retourner plus facilement. Par exemple si votre lieu ressource est près de Nice, vous pouvez choisir « Nice » comme mot-ancrage. Vous pouvez aussi choisir un geste comme de se serrer les mains ou de serrer votre index contre votre pouce.

L’installation de l’ancrage se fait lors de la transe hypnotique. Lorsque vous êtes dans votre lieu ressource et que vous vous y sentez particulièrement bien, alors faites le geste ou prononcez le mot. Faites cela plusieurs fois. De cette manière, votre cerveau va associer le geste ou le mot à l’état. Ainsi, la prochaine fois que vous ferez ce geste ou direz ce mot, vous retrouverez l’état choisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *