La modélisation, un outil d’apprentissage

Le principe de la modélisation est de s’inspirer d’une personne modèle afin d’améliorer son propre comportement.

La modélisation spontanée

La modélisation est utilisée spontanément par les enfants qui observent et copient leurs parents au quotidien. De cette manière, ils apprennent par exemple comment entrer en relation avec quelqu’un, quelles relations avoir avec les autres, comment se déroule un repas, quelle attitude avoir vis à vis de son emploi etc…  Elle est aussi utilisée dans toute situation d’apprentissage. Ainsi une personne qui apprend une langue le fait à la fois par apprentissage conscient et par modélisation. Consciemment, elle apprend la grammaire, le vocabulaire, l’accent tonique. Par modélisation inconsciente, elle va intégrer les tournures de phrase les plus typiques, comprendre le mode de pensée des habitants du pays etc… Une personne qui apprend la musique aura aussi un apprentissage théorique et un apprentissage pratique. Et pour trouver son style, cette personne va s’inspirer des musiciens qu’elle admire, les copier, puis s’en détacher.

Les adolescents pratiquent également la modélisation lorsqu’ils affichent dans leur chambre les portraits de leurs stars préférées. Mais les adolescents se trompent parfois dans la mise en œuvre de cette modélisation. Lorsqu’ils admirent un artiste, ils pourraient se demander en quoi ils veulent leur ressembler, quels sont les processus déployés par l’artiste pour être ce qu’il est. L’adolescent pourrait alors chercher se comporter de la même manière, en copiant les meilleurs attitudes de l’artiste. Ceux qui se contentent de copier l’habillement font manifestement fausse route. Mais ceux qui apprennent la musique, la peinture, la créativité ou la persévérance  en s’inspirant de leur idole ont une attitude plus constructive.

La modélisation en PNL et en hypnose

En PNL, la modélisation consiste en la décomposition d’un processus de manière à pouvoir l’enseigner et le reproduire. Ainsi Robert Dilts a pu identifier que le processus créatif de Walt Disney passait par 3 étapes. Dans un premier temps, il était rêveur, puis réaliste, et enfin critique. Le rêve lui permettait d’imaginer ses personnages et leur devenir. Son côté réaliste lui permettait de mettre en œuvre ses idées. Et enfin son côté critique lui permettait d’améliorer sans cesse ses produits. Dans sa série de livres Les stratégies du Génie, Robert Dilts va beaucoup plus loin dans l’analyse des processus. Il détaille en particulier les modalités sensorielles mises en place par ses modèles à chaque étape de leur activité.

En hypnose, le processus est plus intuitif. Il fait appel à l’observation consciente et inconsciente. C’est à dire que nous partons du principe que votre inconscient perçoit beaucoup plus d’informations que votre conscient. L’état d’hypnose va vous permettre d’utiliser l’ensemble de ces informations plus efficacement et plus rapidement que si vous en faisiez une analyse consciente.

Le détail du protocole

Comme dans tout protocole d’hypnose, vous allez commencer par vous demander quel est l’objectif que vous recherchez dans la modélisation. Je propose souvent ce protocole pour la confiance en soi. Mais vous pouvez aussi l’utiliser pour la réussite professionnelle, pour la créativité ou encore la vie de couple.

Puis, vous allez choisir un modèle. Cela peut être un membre de votre famille, un collègue de travail, une personne célèbre etc…  Vous n’avez pas besoin d’être très proche de cette personne mais vous devez tout de même la connaître un peu, même indirectement, par exemple au travers d’interviews.

Ensuite, fermez les yeux, prenez le temps de vous centrer sur vous-même, et entrez dans une transe légère.

Imaginez que votre modèle se trouve là, devant vous. Observez-le. Observez sa posture, ses gestes, le ton de sa voix, son regard etc… Puis, imaginez un double de vous-même qui va copier ce modèle, qui va l’imiter dans tous ses gestes. Un peu comme si ce double était un acteur qui devait jouer le rôle du modèle.  Peu à peu ce double s’imprègne complètement du modèle, jusqu’à agir exactement comme lui. Ce travail va aussi vous permettre de percevoir le mode de pensée , les croyances et les valeurs de votre modèle.

Il ne s’agit cependant pas de devenir le modèle mais d’en apprendre quelque chose. Le double de vous-même va alors progressivement enlever les comportements et attitudes du modèle qui ne lui conviennent pas. C’est un peu comme si l’acteur, après avoir joué son rôle, décidait de garder le meilleur de son personnage. Ou du moins, de conserver les caractéristiques de son personnage qui lui conviennent le mieux et lui permettent de s’améliorer.

Une fois que ce double vous convient, comme une version de vous-même améliorée des meilleures qualités de votre modèle, alors vous pouvez imaginer que votre double se rapproche, jusqu’à s’intégrer en vous. Maintenant, prêtez attention à vos sensations, vos émotions, vos perceptions.

Vous pouvez maintenant sortir de votre transe. Il ne vous reste plus qu’à agir comme votre modèle dans les circonstances où vous avez besoin de ses compétences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *