Bonnes résolutions : 7 conseils pour les tenir

Cette période de changement d’année est traditionnellement celle des bonnes résolutions.
Malheureusement, cela est souvent suivi d’un abandon, voire d’un oubli total. Je vous propose 7 conseils pour tenir vos bonnes résolutions et pour qu’elles éclairent votre année.

1 – Choisissez des objectifs qui vous tiennent réellement à cœur

Les bonnes résolutions éclairent l'année à venir

La première cause d’échec des résolutions de début d’année est qu’elles sont souvent superficielles et que vous n’y tenez pas vraiment. Si votre bonne résolution est d’arrêter de fumer et que la principale raison est la pression sociale, oubliez tout de suite cet objectif, ce n’est pas le vôtre ! Comme je vous le disait dans l’article les étapes d’une séance d’auto-hypnose, un objectif doit être motivant ! Et pour cela, il doit venir de vous.

Le Larousse propose plusieurs sens au mot résolution. L’un d’eux est « acte par lequel, après réflexion, on décide volontairement d’accomplir quelque chose ». Dans cette définition, on comprend qu’une résolution n’est pas prise à la légère, qu’elle nécessite un engagement et qu’elle est personnelle. Ne trouvez-vous pas d’ailleurs que le mot « résolution » est beaucoup plus fort que « bonne résolution ». Je crois qu’il faudrait donner à « bonne » le sens de bénéfique, bonne pour vous et non pas de conforme à la bienséance. Pour être parfaitement résolu à tenir les engagements que vous prenez avec vous-même, il est important d’être totalement en phase avec vos bonnes résolutions.

Pour tester cet alignement, je vous propose un petit exercice tout simple :

  • Tout d’abord, identifiez un objectif possible pour l’année à venir
  • Formulez cet objectif au présent et en utilisant le mot « je ». Par exemple : « je fais du sport pendant trente minutes trois fois par semaine, le lundi, le mercredi et le vendredi en rentrant du travail »
  • Levez-vous, et que vous ayez les yeux ouverts ou fermés, prononcez cet objectif à voix haute
  • Observez votre ressenti. Vous sentez-vous en accord avec cela ? Ou au contraire avez-vous l’impression que cela ne vous correspond pas ? Sentez-vous que cet objectif est réaliste ? Si vous avez un peu peur, c’est que votre objectif vous fait sortir de votre zone de confort et c’est tant mieux. Et si plus vous y pensez plus vous avez envie de le faire, c’est que c’est vraiment la bonne résolution.

2 – Choisissez un petit nombre de bonnes résolutions

Inutile de vous encombrer avec un nombre important d’objectifs pour cette année à venir. L’essentiel est que ces objectifs soient les vôtres et que vous y adhériez totalement. Vous serez alors prêt à mettre toute votre attention dessus. Choisissez en 3 par exemple, c’est largement suffisant.

3 – Faites un tableau de rêves

Le tableau de rêves, est un document graphique, un dessin ou un collage, sur lequel vous représentez vos rêves et vos objectifs. J’en parle un peu plus dans cet article. Ce tableau vous permet de rendre visuels vos objectifs, de les avoir en permanence sous les yeux, et aussi de vous remotiver dans les moments de creux. Il vous aidera dans une autre définition que le Larousse donne de résolution : « Attitude, disposition d’esprit, qualité de quelqu’un qui ne se laisse pas détourner de ses entreprises« .

Faites plusieurs exemplaires de votre tableau de rêve que vous pouvez afficher dans la salle de bain, dans votre chambre ou dans votre bureau. Vous pouvez aussi le glisser dans votre agenda et en faire une version électronique que vous mettrez en fond d’écran sur votre ordinateur ou votre smartphone.

4 – Écrivez vos objectifs

Votre tableau de rêve sollicite votre imaginaire, votre inconscient, votre cerveau droit, celui qui est plus intuitif. Vous avez aussi besoin de votre cerveau gauche, celui qui est plus rationnel et qui est généralement le plus utilisé.

La réussite d’un projet passe par l’utilisation de toutes ses capacités : le rationnel comme l’intuition. Alors pour nourrir votre cerveau gauche, écrivez vos objectifs, mettez des chiffres et des dates. Cela vous servira par la suite à mesurer votre avancement.

5 – Décidez le changement et acceptez de vous transformer

Le passage d’un corps chimique à un autre état s’appelle aussi la résolution. On parle par exemple de la résolution de la neige en eau. Vos bonnes résolutions vont elles aussi vous permettre de changer d’état. De passer de fumeur à non-fumeur, de sédentaire à jogger passionné ou encore d’employé démotivé à professionnel libre. Et tout cela risque de bousculer votre vie quotidienne. Vous allez peut-être devoir vous lever plus tôt pour faire du sport, prendre un risque en changeant de travail, déménager.

Je crois qu’on sait qu’on a pris une véritable décision quand on sait qu’on sera capable d’aller au delà des inconvénients. Si vous ne sentez pas cela, changez de résolution.

6 – Passez à l’action immédiatement

J’ai beau trouver beaucoup de bienfaits à l’hypnose et à l’auto-hypnose, le seul moyen de réaliser vos objectifs est d’agir. Et de le faire tout de suite, pendant que vous êtes encore dans la motivation de cette nouvelle bonne résolution. Cela peut commencer par quelque chose de simple comme prendre un rendez-vous ou vous inscrire à un club de gym. Vous pouvez aussi prendre un rendez-vous avec vous-même en réservant dans votre agenda du temps pour votre projet. Dans mon activité de praticienne en hypnose, je constate régulièrement que le seul fait de prendre rendez-vous amène déjà des premiers changements.

L’action permet aussi de se rendre compte de la réalité des choses. C’est le moment où le projet devient concret, tangible. Le premier pas est souvent le plus difficile, après les choses s’enchaînent. Vous allez alors découvrir ce qui est plus facile que prévu, ce qui est plus difficile, vous allez apprendre plein de choses. Vous entrez alors dans la magie de votre projet.

7 – Faites régulièrement un point d’avancement

De temps en temps, il est important de vérifier si vous êtes toujours sur la bonne trajectoire et si vous avancez comme prévu. C’est aussi le moment de vous remotiver en consultant votre tableau de rêves et vos objectifs écrits.

Après la phase d’analyse consciente de votre avancement, je vous propose deux exercices pour votre inconscient.

Digérez les difficultés et les échecs

Pour continuer votre projet, il est important de considérer vos échecs ou vos difficultés comme des apprentissages et non des points d’arrêt. Cela n’est pas toujours facile à faire car il y a des émotions et les émotions sont toujours plus fortes que la raison.

  • Vous allez simplement vous assoir, fermer les yeux et vous concentrer sur une situation que vous avez mal vécue.
  • Ensuite centrez-vous sur votre respiration, uniquement votre respiration
  • Et peu à peu vous allez entrer comme dans une bulle, dans votre monde intérieur.
  • Comme vous le savez, la respiration vous permet d’absorber de l’oxygène qui est utilisé par le corps et de rejeter du gaz carbonique qui est un déchet de la respiration
  • Vous allez simplement laisser sortir vos émotions perturbatrices par l’expiration comme si, à chaque expire, vous vous libérez de vos émotions négatives
  • Et à chaque inspire, vous vous emplissez d’énergie
  • Faites cela aussi longtemps que vous sentez que vous en avez besoin
  • Puis prenez une bonne respiration, bougez un peu, étirez-vous. Et enfin, ouvrez les yeux !

Visualisez votre objectif et la prochaine étape

Cet exercice a pour objectif de raviver l’énergie relative à vos bonnes résolutions et de vous motiver pour la prochaine étape.

  • Commencer par consulter votre tableau de rêves et vos objectifs écrits
  • Puis, fermez les yeux, centrez-vous sur la respiration et laissez-vous aller
  • Laissez revenir l’image de votre objectif.
  • Vous pouvez l’améliorer, la rendre plus vivante, éventuellement faire des ajustements.
  • Ensuite imaginez déjà le plaisir que vous aurez au moment de votre réussite
  • Puis visualisez le chemin qu’il vous reste à parcourir, avec ses différentes étapes
  • Dans votre visualisation, détaillez le chemin entre maintenant et la prochaine étape
  • Laissez alors monter en vous cette énergie qui va vous permettre d’avancer
  • Puis, prenez une bonne respiration, bougez un peu, étirez-vous.
  • Vous pouvez alors ouvrir les yeux, et agir !

Conclusion

Nous voilà au terme de cette liste de conseils sur les bonnes résolutions. J’aurai pu en ajouter d’autres comme le fait de rendre vos résolutions publiques mais je crois que ce conseil ne s’applique pas à tous les objectifs. Cela peut vous donner de la force et la motivation pour continuer dans les moments de blues. Mais cela peut aussi mettre une pression supplémentaire ou réveiller ceux qui tendent à dire que vous n’y arriverez pas. Alors pour ce dernier conseil, je vous laisse évaluer les avantages et les inconvénients.

Il me reste tout de même à vous conseiller de prendre le temps de bien choisir vos bonnes résolutions. Et si c’est mieux pour vous, prenez-les en plein mois d’août plutôt que le 1ier janvier. L’important, c’est d’être en accord avec vous-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *